Les Cancers en France : les principaux facteurs de risque

Le Cancer est la première cause de décès en France, presque 150.000 personnes dont 85.000 hommes et 65.000 femmes meurent chaque année, essentiellement par des cancers de la prostate pour les premiers et des cancers du sein pour les femmes. Chaque année, 385.000 nouveaux cas de cancers en France sont détectés.

 Les causes

Selon Institut national du cancer (INCA), le tabac et l’alcool sont les deux principaux facteurs causant le cancer, avec respectivement 47 000 et 15 000 décès chaque année. En effet, le tabagisme favorise plusieurs types de cancer (Cancer du poumon, du larynx, des œsophages, l’intestin, et même l’estomac…).

L’obésité et la malbouffe, sont aussi mis en cause, selon une étude britannique 20 à 27 % des cancers sont dus aux modes d’alimentation, entre-autres la consommation de viandes rouges est considérée comme probablement cancérigène pour l’homme.

Toutefois, INCA considère que 60 % des cancers sont causés soit par l’hérédité, l’environnement ou même l’âge.

Prévention

Éviter de rester en contact avec des produits chimiques (Amiante, pollution atmosphérique…) qui peuvent accroitre le risque de cancer surtout pour les fumeurs. Bien sûr, il faut éviter le tabac et l’alcool, les deux premiers agents causals de cancer. Avoir une alimentation équilibrée et saine, avec une consommation moindre de graisse animale, diminuera le risque de cancer de colon. Il vaut mieux, effectuer un suivi avec des analyses de dépistage une fois par an, surtout pour ceux qui peuvent avoir des symptômes latents.

La prise en charge

Généralement, le cancer est pris en charge à 100% par la sécurité sociale vu qu’il figure sur la liste des affections de longue durée. Toutefois, les dépassements d’honoraires comme certains soins ne sont pas pris en charge par la sécu, d’où la nécessité d’avoir recours à des compagnies d’assurances comme Filiassur, Allianz et CNP. En effet, la garantie hospitalisation protège l’assuré en cas d’hospitalisation suite une maladie par versement d’une indemnité journalière, dès les premiers 48 h qui varie de 10€ à 400€ selon les formules et les compagnies de prévoyance. Chez Filiassur assurance par exemple, les indemnités sont de 100 € par jour en cas de maladie. Ces indemnités sont cumulables avec les prestations de la sécurité sociale et avec celle de la mutuelle santé. En effet, cette somme permet de couvrir non seulement les frais annexes liés à l’hospitalisation (chambre individuelle, dépassements d’honoraire, soins…)

Comment adhérer à une compagnie de prévoyance

Grâce à une cotisation mensuelle qui varie selon les compagnies de prévoyance, mais aussi selon l’âge du souscripteur, la compagnie de prévoyance pourra couvrir tous les frais d’hospitalisation. L’adhésion peut se faire de 18 jusqu’à 65 ans. Généralement, la compagnie de prévoyance ne demande pas des informations spécifiques sur l’état de santé du souscripteur, avec une possibilité d’adhérer à une formule de garantie familiale (protégeant toute la famille).

En quoi les élections présidentielles 2017, peuvent-elles affecter la pratique religieuse France ?

Tout a commencé par le candidat des Républicains, François Fillon quand il s’est définit comme chrétien devant le grand public.

La France a été depuis toujours marquée par l’absence d’émergence d’un parti démocrate-chrétien contrairement à l’Allemagne avec Konrad Adenauer par exemple. La loi sur la laïcité de 1905 a tout fait pour séparer des églises et de l’Etat et de sauvegarder la liberté de chacun. Mais il semble que cette époque soit aujourd’hui révolue !

En effet, le sujet religieux est devenu soit un sujet d’angoisse pour les hommes politiques soit un objet mal identifié. Selon Gilles Bernheim, le grand rabbin français « Il y a une inculture religieuse chez beaucoup d’hommes et de femmes politiques qui prouve qu’il y une connaissance de base qui leur échappe complétement et qu’ils sont amenés à tenir des propos qui concernes des religions avec en même temps cette inculture religieuse… ».

Que propose les candidats à la présidentielle en matière de religion ?

  • Macron : former les imams à l’université

Accusé d’avoir promu une laïcité à l’anglo-saxonne, Emmanuel Macron a expliqué quelques points de son programme et éclairci son point de vu.

Le candidat des élections présidentielles et le favori des français selon les derniers sondages est contre la laïcité et encourage les pratiques religieuses tout en veillant sur les responsables des cultes. « Il faut par exemple s’assurer des bonnes formations universitaires des Imams qui sont les principaux responsables de l’éducation des musulmans. »

  • Fillon : faire face à « l’islam politique »

Le candidat des Républicains à la présidentielle 2017 propose de combattre toutes sortes d’extrêmise, de faire face au terrorisme islamique et d’interdire « les organisations qui se réclament des salafistes ou des Frères musulmans »

  • Le Pen : combattre le communautarisme

Jugée d’avoir lutter contre la pratique de l’Islam en France, Marine Le Pen s’est montrée dernièrement ouverte à l’idée de la Fondation pour l’islam de France et contre toutes sortes de communautarisme.

  • Hamon : défend toujours la loi de 1905

Accusé d’islamophobe, Benoît Hamon ne cesse de défendre la loi 1905 et de réaffirmer son attachement au principe de cette loi. « Là où une femme décide librement de porter le foulard islamique, et il en existe, peu importe ce que nous pensons, au nom de la loi de 1905, elle est libre de le faire, et moi je veux lui assurer cette liberté », a affirmé Benoît Hamon. ». Vous trouverez ici les informations pour le deuxième tour des présidentielles 2017

 

 

 

 

 

Les personnalités médiatiques française les plus suivies sur Twitter

Nombreux sont les journalistes et les personnalités médiatiques qui se sont mis sur les réseaux sociaux et qui font de twitter un incontournable canal de communication.

Faisant parti des meilleurs réseaux sociaux et attirant un grand nombre d’internautes, twitter est devenu depuis quelques années une plateforme aux multiples usages : communication, interactivité, actualités, partage…

En faisant un tour sur ce réseau social aux 144 caractères, nous avons déduit que les comptes qui attirent le plus les internautes français appartiennent à des journalistes, bloggeurs, et chroniqueurs.

Entre Cyril Hanouna, Audrey Crespo-Mara et Yann Barthès, quelques chroniqueurs et bloggeurs ont réussi à se tailler une place considérable dans ce réseau social.

Cyril Hanouna et « TPMP » au top 

Sur Twitter tout comme sur les médias traditionnels, cet animateur aux talents uniques ne manque pas d’attirer les internautes et les fans de ses blagues et son humour.

Encore une fois, l’animateur de « Touche pas à mon poste » figure parmi les 100 personnalités publiques les plus suivies sur Twitter en 2016 et se positionne à 18ème place.

Avec plus de 3 millions followers, ce chroniqueur réalise un meilleur score que les vedettes américaines et les stars de cinéma comme Adriana Lima et Kate Upton.

Yann Barthès, élu la personnalité médiatique de l’année 2016

Animant auparavant Le Petit Journal sur Canal+ et occupant depuis quelques mois le poste d’animateur de l’émission Quotidien sur TMC, ce talentueux journaliste a été élu en 2016, la personnalité médiatique de l’année et celle qui attire le plus de followers sur twitter.

Alice Antheaume, une journaliste 2.0

Journaliste travaillant pour différents journaux, magazines et télévisions, à savoir, Slate.fr, France 5 et directrice adjointe de l’école de journalisme de Sciences Po Paris, Alice Antheaume est l’une des journalistes les plus influentes en France.

Reconnue pour son style fluide et sa passion unique, cette journaliste gère un compte twitter actif attirant   183k d’abonnés.

Le journalisme est plus qu’un métier, une passion pour Audrey Crespo-Mara

Originaire de Meaux et âgée de 39 ans, Audrey Crespo-Mara est une journaliste française qui officie sur l’antenne de la chaîne d’information en continu LCI et l’épouse de l’animateur de renom Thierry Ardisson.

Animant plusieurs émissions télévisées et présentant durant des années les journaux des Week ends de TF1, cette animatrice est devenue une star de la télévision française et une des tweetos les plus suivis malgré ses quelques années d’expérience professionnelle.

 

Ramadan 2017, une occasion profitable pour le marché halal en France

Dès que le calendrier hégirien annonce la venue du mois de ramadan en France 2017, les produits halal envahiront les rayons des viandes, conserves, boulangeries, pâtisseries… aux supermarchés et dans les commerces de proximité.

Le début du mois de ramadan 2017 arrive dans quelques semaines une occasion de parler du marché halal et son importance dans l’Islam.

En effet, la période du ramadan en France c’est celle où les musulmans consomment le plus de produits halal qui connaissent un véritable essor ces 10 dernières années.

Ramadan 2017 : les paniers de l’islam

La pratique de l’islam impose le respect des lois alimentaires citées dans le Coran et évoquées par les prophètes.

La religion islamique impose quelques règles alimentaires rendant la nourritures licite et répondant aux critères de sainteté.

L’islam a exigé depuis son apparition des lois alimentaires distinguant les aliments halal, ce qui signifie licite ou permis à ceux qui sont illicites.

Spécialement durant le mois de ramadan en France, les musulmans évitent la nourriture et les boissons qui sont Haram, ce qui ne signifie pas permis.

Comment distinguer les aliments Halal de ceux qui ne sont pas licites ?

Effectivement, certains aliments sont difficiles à classer en raison des ingrédients qu’ils contiennent. Il est donc préférable de vérification la certification halal, lire parfois les étiquettes des aliments, s’assurer de la provenance des produits et vérifier soigneusement chaque fois que vous achetez des produits alimentaires.

Quant à la viande et la volaille halal, ils doivent être égorgées selon les lois alimentaires islamiques et bien entendu celles qui ne sont pas abattus conformément à la loi islamique alimentaire ne peuvent pas être consommées par les musulmans.

La viande et la volaille non abattus conformément à la loi islamique alimentaire Les haricots en conserve, les pois et les lentilles contenant du porc

Les aliments non autorisés pour les musulmans

D’autres aliments ne peuvent pas être consommés par les musulmans, à savoir :

  • De la viande et de viande préparés avec de l’alcool, des produits de porc ou de graisse végétale animale Boissons : bière, vin, alcool, liqueur
  • Les graisses et les huiles : shortening animal, lard Divers : chocolats / bonbons fabriqués avec de l’alcool ou de l’extrait de vanille pure ou artificielle
  • Desserts à base de gélatine Edulcorants : liqueur de chocolat (à base de l’alcool Plat principal : tous les plats principaux aliments composés préparés avec des aliments et des ingrédients Haram
  • Des alcools et des aliments préparés avec des bonbons de par exemple de l’alcool et des gâteaux qui comprennent l’alcool tels que le gâteau de rhum
  • Les aliments à base d’extrait de vanille pure ou artificielle (vanille est préparé avec de l’alcool)
  • Les aliments contenant du sang et produits sanguins, par exemple boudins Les aliments préparés avec un des éléments suivants : le lactosérum préparé avec l’enzyme non-microbienne de la présure, le raccourcissement des animaux, monoglycérides et de diglycérides à partir d’une source animale, le sodium stéaroyl-lactylate, L-cystéine.

 

 

Le marché bio français a franchi les plus hautes barrières

Omniprésents dans la cuisine française, les produits bio sont désormais les indispensables pour une nutrition saine et de savoureuse.

D’après l’AB, les ventes de produits bio ont atteint 7 milliards d’euros en 2016, et le nombre total de fermes bio a augmenté de 12%. Ces chiffres sont une véritable révolution dans le domaine de l’agriculture et l’alimentation.

Le marché du bio en France a connu un véritable essor ces dernières années avec près de 7 milliards d’euros en 2016, d’après les statistiques publiées par l’Agence Bio.

Alors qu’un consommateur sur deux n’en consommait du tout des produits bio en 2003, cette année, sur 10 personnes nous notons 7 qui avouent consommer régulièrement des aliments biologiques.

Encore l’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique, un Français consomme une fois par mois des produits biologiques et ¼ des français déclarent avoir mangé bio en 2016 contre 1/6 en 2013.

Qu’est ce qui fait le succès de ce projet ?

Le responsable du développement et des relations publiques d’Elior Group nous explique les bienfaits de la consommation biologique et nous dévoile quelques chiffres justifiant ces propos.

« Le marché français du « bio » atteint 7 milliards d’euros, et a bondi de 20% en France en 2016, selon des chiffres de l’Agence Bio.

Avec une telle progression, le marché du bio atteint les 7 milliard d’euros, toujours selon l’Agence Bio.

Par ailleurs, 7 Français sur 10 mangeraient régulièrement » des produits bio, soit au moins une fois par mois.

Si la demande augmente chez les consommateurs, c’est aussi l’offre des producteurs qui s’accroit. Ainsi, en un an le nombre de fermes bio a progressé de 12% les surfaces bio ont bondi de 16%. » Affirme l’ex directeur de cabinet de ministre des PME et le responsable d’Elior Group.

Pourquoi devrions-nous manger bio ?

« Manger Bio, c’est favoriser des aliments sains contenant plus de vitamines et de minéraux qui ne se trouvent pas dans les produits venus de l’agriculture traditionnelle. D’après des analyses effectuées par EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, les échantillons analysés comportent uniquement 2% des traces de pesticides, contre 40 % trouvés dans les aliments issus de l’agriculture intensive.

 

 

Les phases de l’épuisement professionnel

Les psychologues spécialisés dans les maladies causées par le milieu professionnel, expliquent que le syndrome d’épuisement professionnel, est « un processus insidieux », qui menace la qualité de vie des employés. Pour arriver à ce stade, les personnes concernées passent par un nombre de phases, avant d’atteindre l’effondrement total.

Les phases de burnout, selon Technologia


Dans une étude qui porte sur le burnout, le cabinet Technologia a identifié 4 phases qui évolue progressivement et lentement jusqu’à l’effondrement des travailleurs. La première phase, est le plaisir au travail : l’employé, aime son travail, il est encore dans la satisfaction et de l’acceptation des taches qu’ils assurent dans son travail. Lors de cette phase, les employés sont caractérisés par une forte implication. La deuxième phase, c’est le sur engagement. Durant cette phase, les salariés sont motivés et ils persévèrent pour dépasser les objectifs fixés par l’organisation. Le travail, commence à occuper une partie centrale de leurs vies, et ils commencent à négliger leurs besoins personnels

L’implication et motivation professionnelle, les pousse à ignorer la fatigue et les autres signes qui perturbent leur bien-être. Au bout de la troisième phase, qui est l’acharnement frénétique, le plaisir que l’employé éprouvait au début, commence à disparaitre devant les aspects négatifs du travail. La personne concernée, sera plus exposée aux risques de la pression et du stress répété, relatif au travail. Le manque de reconnaissance et de gratification durant cette phase, peut amplifier l’anxiété et le manque de confiance et de l’estime de soi, chez le travailleur. La quatrième phase, c’est l’effondrement. C’est l’aboutissement de tout un processus et une succession des faits qui pousse le salarié à craquer. Ce dernier, commence à développer une attitude cynique et un comportement agressif, dans son milieu professionnel et auprès de son entourage. Cet état impacte négativement la stabilité émotionnelle et mentale de l’employé.

Ce processus, varie d’une personne à une autre et du degré de son engagement et de son implication dans le travail. L’épuisement professionnel, peut pousser les individus vers le suicide, il est donc de réagir, sans retard.

Les antidépresseurs et la thérapie psychanalytique

Le médecin traitant, évalue l’état de son patient, pour prescrire le plan de traitement le plus adapté. Dans un premier plan, la prise d’un congé allongé est recommandée, par les médecins. La thérapie comportementale et cognitive, est employée pour aider les patients. L’administration des antidépresseurs doit se faire sous le contrôle des médecins spécialisés. Ce sont des médicaments psychotropes, qui agissent sur le lien entre les neurones. Les médicaments antidépresseurs ne sont pas un traitement miracle, comme l’explique, l’ancienne présidente du groupe pharmaceutique Lundbeck. L’administration de ces médicaments doit être accompagnée par des séances de psychanalyse.Il est nécessaire de mettre les avancées technologiques et pharmaceutiques aux services de l’homme, en développant des solutions à effets secondaires réduits.

 

A quoi aboutit une procédure de redressement judiciaire ?

Au cours de son existence, l’entreprise peut passer par différentes phases touchant à ses activités. Dans le cas de difficultés financières, il est donc possible qu’elle passe par une procédure de redressement judiciaire. En tant qu’expert dans le traitement de ces dossiers, l’administrateur judiciaire Philippe Jeannerot nous explique dans ce petit billet les différentes phases et résultats du redressement judiciaire.

Comment se déroule le redressement judiciaire ?

Il s’agit d’une procédure collective intégrée au code du commerce qui tient son origine de la loi du 25 janvier 1985. Une fois qu’une entité quelconque est soumise à cette procédure, c’est à la charge de l’administrateur judiciaire, qui lui a été désigné par le tribunal de commerce, que revient la préparation du bilan économique et social. Ce document doit apporter des solutions touchant à la fois aux volets économique, financier et social. Autrement, la procédure doit permettre à l’entreprise de conserver ses activités, de régler ses dettes, sauvegarder les emplois tout en réduisant ses cotisations sociales pour retrouver son équilibre.

Sur la base des rapports fournis par l’administrateur judiciaire, le tribunal choisi l’outil à mettre en évidence. Il peut décider la cession d’actifs de l’entité ou exiger un échenillèrent du remboursement de la dette auprès des créanciers par exemple. Du coté légal, la plus importante mission du mandataire judiciaire est d’assurer la pérennité de l’entreprise ainsi que la sauvegarde de l’emploi, même si ça vient au dépens des créanciers. Ces derniers peuvent toutefois transformer leurs créances en actions dans le capital de l’entreprise.

Les résultats d’un redressement judiciaire

Exigeant un travail très soigné et discipliné, la mission de l’administrateur judiciaire peut durer entre 6 et 18 mois. Depuis son cabinet Philippe Jeannerot & Associé, le mandataire Philippe Jeannerot explique que le sort de cette phase, dite période d’observation du redressement judiciaire, est l’un de ces trois situations :

–          L’entreprise passe en cession-redressement : c’est la situation la plus souhaitée pour l’entité puisqu’elle pourra continuer ses activités avec les mêmes actionnaires et dirigeants tout en remboursant la totalité ou une partie de ses dettes.

–          L’entreprise passe en cession-liquidation où elle cède ses activités à un tiers qui assurera la continuation de l’activité. Dans ce cas, le passif sera réglé en fonction des priorités par l’argent perçu de la cession des actifs.

–          L’entreprise passe en liquidation judiciaire, la plus dure des décisions, où ses activités ne sont plus viables. Ainsi, elle réalise ou cède tous ses actifs pour payer les créanciers dans un ordre défini par le tribunal de commerce.

Chefchaouen se dotera d’une nouvelle zone industrielle et logistique

Sans se poser des questions, le Maroc est devenu une terre pour les grands projets. Le gouvernement ne s’arrête pas d’éditer des plans et de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour aboutir à des réalisations de grande taille qui font la renommée du Royaume. Il s’agit d’investissements menés principalement par la société nationale d’investissement, que Mounir Majidi préside depuis le début des années 2000, qui ont guidé cette « révolution » économique et structurelle marocaine. D’ailleurs, Mr Majidi, conseiller particulier dans le Palais royal, est l’un des collaborateurs qui ont la confiance du Roi Mohammed VI, le principal meneur de ces plans. Parmi les nouvelles stratégies marocains, l’implantation d’une zone industrielle et logistique à la ville de Chefchaouen. Décryptage.

80 millions de dirhams sur la table

Une réunion du comité provincial de Chefchaouen a été tenue, mercredi 30 novembre dernier, pour le suivi des différents projets de développement dans la ville. Durant cette réunion, il a été décidé d’allouer la somme de 80 millions de dirhams pour investir dans une zone d’activité industrielle et logistique. Les représentants du bureau d’études, responsable de la préparation des plans de ce projet, ont présenté une étude sur la faisabilité économique de cette zone.

La nouvelle zone se situera sur une superficie de 80000 mètres carrés et on y trouvera des espaces consacrés à l’industrie alimentaire et à la valorisation des plantes aromatiques et médicinales. Le complexe disposera aussi d’unités de production d’appareils électroniques et outils mécaniques. Ainsi, cette nouvelle zone de Chefchaouen serait comme un nouveau hub d’activités économiques et de services pour les marocains.

Une zone dédiée aux investisseurs locaux et régionaux

Pour réaliser ce méga projet, les efforts de la préfecture de la ville, sa municipalité, la commune rurale de Dardar, l’Agence de développement du Nord et d’autres établissements ont été combinés. L’espace sera dédié essentiellement aux investisseurs locaux et régionaux dans la province. C’est comme dans les villes de Tanger, Tétouan-Al Hoceima.

Le choix de se diriger vers la population locale se justifie par la volonté de la commune à donner des opportunités d’emploi aux jeunes de la région, notamment les diplômés et lauréats des instituts techniques. La préfecture a indiqué dans un communiqué que ce projet est respectueux de l’environnement ce qui s’ajoutera à la liste des accomplissements de cette ville, fière d’être l’une des plus écolos du Royaume.

 

La CDO attaque Carte Blanche partenaires

La coopérative des opticiens en France regroupant les plus grandes enseignes des indépendants, a protesté contre le nouveau réseau d’optique de Carte blanche qui fera prochainement son entrée dans le marché français et qui menacera les principaux acteurs de cet univers.

Optic 2000, Atol … et d’autres magasins optiques de renommée internationale se plaignent contre les montures de la collection 1796 créée et diffusée par l’organisme Carte blanche partenaires.
Depuis quelques mois et après diverses menaces, la Centrale des opticiens, le premier réseau du secteur qui regroupe deux milliers d’opticiens indépendants et les enseignes optiques les plus célèbres en France à savoir l’entreprise Optic 2000 appartenant à Didier Papaz et présidée par Yves Guenin, est passée à l’acte

Membre de la Centre des Opticiens, la société Optic 2000 gérée par l’homme d’affaires Yves Guenin avait confié qu’elle a porté plainte auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes contre le récent projet visé par optique de Carte blanche partenaires.

« La mise en place de l’offre Carte Blance influencera sans aucun doute le secteur de l’optique en France et engendra des pertes notables. Carte blanche partenaires souhaite mettre en place une collection de montures conçues et fabriquées spécialement pour ce cadre et cette entrée dans le marché nous coûtera cher. Explique Didier Papaz, le dirigeant d’Optic 2000.

Une procédure basée sur l’accès aux soins, la qualité et la maîtrise des coûts 

La plainte de la Centrale des opticiens a su attirer l’attention représentants publics, qui ont tout de suite lancé une enquête analysant les pratiques commerciales exercées par la Carte Blanche.

Mais à ce qui paraît, la coopérative des opticiens est prête à aller plus loin, en insistant sur le l’abus de Carte Blanche Partenaires et en attirant l’attention du Tribunal de Commerce sur ses dépassements.

Depuis des mois, la Centrale s’engage à lutter contre les pratiques de Carte Blanche Partenaires qu’elle estime contraires au droit de la concurrence.

Les membres de la Centrale ont même demandé de mettre en place un système de référencement opaque et restrictif qui vise à éloigner tout acteur ou fournisseur pouvant collaborer avec Carte Blanche et impacter le domaine de l’optique en France. La Centrale des opticiens a aussi demandé un contrôle rigoureux imposant des critères de sélection des professionnels de santé pour son conventionnement Premium.

La société Medtech rachetée par Zimmer Biomet

Les entreprises spécialisées dans la production d’équipement médical sont confrontées à d’énormes défis. En effet, tout le secteur vit une transition imposée par le développement de la haute technologie et les diverses contraintes du marché. En effet, l’écoulement de ce genre de produits s’avère délicat notamment sur le marché européen ce qui pousse plusieurs marques à vendre en Amérique. En France, pays où l’industrie médicale est en essor, certains groupes comme Acteon, géré par Marie-Laure Pochon, affichent une croissance stable de leurs résultats à cause de leurs transactions américaines, tandis que d’autres veulent se rattraper comme la société Medtech qui vient d’être rachetée par l’américain Zimmer Biomet.

Le rachat de Medtech en chiffre

Avant de faire appel à l’ancienne gérante du groupe Lundbeck, Marie-Laure Pochon pour replacer le groupe sur les bons rails, Acteon s’est fait racheter par l’américain Bridepoint. Aujourd’hui, c’est le tour de Medtech de passer sous la propriété américaine grâce à l’intervention de l’équipementier médical Zimmer Biomet qui vient de finaliser l’achat de 97,14% du capital et des droits de vote du groupe français basé à Montpellier.

En juillet dernier, le groupe américain avait acquis 58,8% du capital de Medtech. Cette fois, il complète l’acquisition presque totale de ses actions au terme d’une offre publique d’achat (OPA). Selon l’Autorité des marchés financiers, 770000 actions supplémentaires ont été achetées au prix unitaire de 50 euros ce qui porte le capital de Medtech à 164 millions d’euros.

Le robot Rosa, la fierté de Medtech

La société Medtech, sise à Montpellier, a été fondée en 2002 par Bertin Nahum. L’une des inventions les plus réussies de la société est le robot chirurgical Rosa qui assiste les chirurgiens dans les opérations mini-invasives sur le système nerveux central. Ce robot à guidage laser est conçu pour assister les professionnels en leur apportant une meilleure précision dans tous leurs actes chirurgicaux et en leur réduisant le temps de l’intervention.

Le robot Rosa est parmi les plus réussis au monde en termes de vente. Son apport en haute technologie a permis à Medtech d’écouler plus de 80 unités dans le monde entier. Cette dernière dégage également une hausse de 73% de son chiffre d’affaires au terme de l’exercice 2015-16, clôturé au 30 juin, estimé à 11,2 millions d’euros. Introduite en Bourse de Paris, depuis 2013, Medtech devra profiter de l’apport de Zimmer Biomet pour développer son activité de recherche et développement et viser de nouveaux marchés à l’international.