calendrier

Les psychologues spécialisés dans les maladies causées par le milieu professionnel, expliquent que le syndrome d’épuisement professionnel, est « un processus insidieux », qui menace la qualité de vie des employés. Pour arriver à ce stade, les personnes concernées passent par un nombre de phases, avant d’atteindre l’effondrement total.

Les phases de burnout, selon Technologia


Dans une étude qui porte sur le burnout, le cabinet Technologia a identifié 4 phases qui évolue progressivement et lentement jusqu’à l’effondrement des travailleurs. La première phase, est le plaisir au travail : l’employé, aime son travail, il est encore dans la satisfaction et de l’acceptation des taches qu’ils assurent dans son travail. Lors de cette phase, les employés sont caractérisés par une forte implication. La deuxième phase, c’est le sur engagement. Durant cette phase, les salariés sont motivés et ils persévèrent pour dépasser les objectifs fixés par l’organisation. Le travail, commence à occuper une partie centrale de leurs vies, et ils commencent à négliger leurs besoins personnels

L’implication et motivation professionnelle, les pousse à ignorer la fatigue et les autres signes qui perturbent leur bien-être. Au bout de la troisième phase, qui est l’acharnement frénétique, le plaisir que l’employé éprouvait au début, commence à disparaitre devant les aspects négatifs du travail. La personne concernée, sera plus exposée aux risques de la pression et du stress répété, relatif au travail. Le manque de reconnaissance et de gratification durant cette phase, peut amplifier l’anxiété et le manque de confiance et de l’estime de soi, chez le travailleur. La quatrième phase, c’est l’effondrement. C’est l’aboutissement de tout un processus et une succession des faits qui pousse le salarié à craquer. Ce dernier, commence à développer une attitude cynique et un comportement agressif, dans son milieu professionnel et auprès de son entourage. Cet état impacte négativement la stabilité émotionnelle et mentale de l’employé.

Ce processus, varie d’une personne à une autre et du degré de son engagement et de son implication dans le travail. L’épuisement professionnel, peut pousser les individus vers le suicide, il est donc de réagir, sans retard.

Les antidépresseurs et la thérapie psychanalytique

Le médecin traitant, évalue l’état de son patient, pour prescrire le plan de traitement le plus adapté. Dans un premier plan, la prise d’un congé allongé est recommandée, par les médecins. La thérapie comportementale et cognitive, est employée pour aider les patients. L’administration des antidépresseurs doit se faire sous le contrôle des médecins spécialisés. Ce sont des médicaments psychotropes, qui agissent sur le lien entre les neurones. Les médicaments antidépresseurs ne sont pas un traitement miracle, comme l’explique, l’ancienne présidente du groupe pharmaceutique Lundbeck. L’administration de ces médicaments doit être accompagnée par des séances de psychanalyse.Il est nécessaire de mettre les avancées technologiques et pharmaceutiques aux services de l’homme, en développant des solutions à effets secondaires réduits.

 

Categories : Blog
Posted by Annie Mitchell
No Comments

La coopérative des opticiens en France regroupant les plus grandes enseignes des indépendants, a protesté contre le nouveau réseau d’optique de Carte blanche qui fera prochainement son entrée dans le marché français et qui menacera les principaux acteurs de cet univers.

Optic 2000, Atol … et d’autres magasins optiques de renommée internationale se plaignent contre les montures de la collection 1796 créée et diffusée par l’organisme Carte blanche partenaires.
Depuis quelques mois et après diverses menaces, la Centrale des opticiens, le premier réseau du secteur qui regroupe deux milliers d’opticiens indépendants et les enseignes optiques les plus célèbres en France à savoir l’entreprise Optic 2000 appartenant à Didier Papaz et présidée par Yves Guenin, est passée à l’acte

Membre de la Centre des Opticiens, la société Optic 2000 gérée par l’homme d’affaires Yves Guenin avait confié qu’elle a porté plainte auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes contre le récent projet visé par optique de Carte blanche partenaires.

« La mise en place de l’offre Carte Blance influencera sans aucun doute le secteur de l’optique en France et engendra des pertes notables. Carte blanche partenaires souhaite mettre en place une collection de montures conçues et fabriquées spécialement pour ce cadre et cette entrée dans le marché nous coûtera cher. Explique Didier Papaz, le dirigeant d’Optic 2000.

Une procédure basée sur l’accès aux soins, la qualité et la maîtrise des coûts 

La plainte de la Centrale des opticiens a su attirer l’attention représentants publics, qui ont tout de suite lancé une enquête analysant les pratiques commerciales exercées par la Carte Blanche.

Mais à ce qui paraît, la coopérative des opticiens est prête à aller plus loin, en insistant sur le l’abus de Carte Blanche Partenaires et en attirant l’attention du Tribunal de Commerce sur ses dépassements.

Depuis des mois, la Centrale s’engage à lutter contre les pratiques de Carte Blanche Partenaires qu’elle estime contraires au droit de la concurrence.

Les membres de la Centrale ont même demandé de mettre en place un système de référencement opaque et restrictif qui vise à éloigner tout acteur ou fournisseur pouvant collaborer avec Carte Blanche et impacter le domaine de l’optique en France. La Centrale des opticiens a aussi demandé un contrôle rigoureux imposant des critères de sélection des professionnels de santé pour son conventionnement Premium.

Categories : Blog
Posted by Annie Mitchell
No Comments

Actualités d’avril 2006

Une Semaine du Développement Durable à l’Ecole Polytechnique

Un nouveau président pour l’ACNUSA

L’éco région d’Ile-de-France

Actualités de mai 2006

Sauvons les Yvelines

Mardi 30 mai 2006 soirée d’information
organisée par Environnement 92

Education à l’environnement

Opération Essonne verte Essonne propre

Actualités de juin 2006

Information du Groupe Santé Environnement

Nouvelle Présidence et nouveau Bureau pour IDFE

Categories : Blog
Posted by Annie Mitchell
No Comments

IDFE a élu son nouveau Bureau le 1er juin 2006

Après le départ de Pierre Merlin de la Présidence, Daniel Hannotiaux, ancien Secrétaire Général, s’est déclaré candidat à la présidence et a présenté une équipe composant la liste candidate pour le Bureau d’IDFE, liste élue très majoritairement par le Conseil d’administration du 1er juin 2006.

En voici la composition :
– Daniel HANNOTIAUX : Président
– Gérard CADIC : Secrétaire Général
– Yannick JAMAIN : Trésorier
– Claude LOISEAU : Vice-président
– Marc REMOND : Vice-président
– Marc AMBROISE-RENDU : Conseiller du Président
– Alain DEMAIZIERE : Conseiller du Président

Deux chargés de mission nous ont également rejoint :
Gérard DELATTRE, pour l’OIN du Plateau de Saclay, et Jean-Claude CAVARD pour les relations avec les Associations du Val d’Oise, le pôle développement de la Plaine Saint-Denis et Plaine de France.
Christine GILLOIRE a accepté de se charger des relations avec les associations de Seine-et-Marne et continue d’être un lien avec FNE.

De nouveau « d’attaque », IDFE continue son action en faveur de la sauvegarde et de la mise en valeur de l’environnement en Ile-de-France.

Categories : Blog
Posted by Annie Mitchell
No Comments