Ramadan 2018, une occasion profitable pour le marché halal en France

Dès que le calendrier hégirien annonce la venue du mois de ramadan en France 2018, les produits halal envahiront les rayons des viandes, conserves, boulangeries, pâtisseries… aux supermarchés et dans les commerces de proximité.

Le début du mois de ramadan 2018 arrive dans quelques semaines une occasion de parler du marché halal et son importance dans l’Islam.

En effet, la période du ramadan en France c’est celle où les musulmans consomment le plus de produits halal qui connaissent un véritable essor ces 10 dernières années.

Ramadan 2018 : les paniers de l’islam

La pratique de l’islam impose le respect des lois alimentaires citées dans le Coran et évoquées par les prophètes.

La religion islamique impose quelques règles alimentaires rendant la nourritures licite et répondant aux critères de sainteté.

L’islam a exigé depuis son apparition des lois alimentaires distinguant les aliments halal, ce qui signifie licite ou permis à ceux qui sont illicites.

Spécialement durant le mois de ramadan en France, les musulmans évitent la nourriture et les boissons qui sont Haram, ce qui ne signifie pas permis.

Comment distinguer les aliments Halal de ceux qui ne sont pas licites ?

Effectivement, certains aliments sont difficiles à classer en raison des ingrédients qu’ils contiennent. Il est donc préférable de vérification la certification halal, lire parfois les étiquettes des aliments, s’assurer de la provenance des produits et vérifier soigneusement chaque fois que vous achetez des produits alimentaires.

Quant à la viande et la volaille halal, ils doivent être égorgées selon les lois alimentaires islamiques et bien entendu celles qui ne sont pas abattus conformément à la loi islamique alimentaire ne peuvent pas être consommées par les musulmans.

La viande et la volaille non abattus conformément à la loi islamique alimentaire Les haricots en conserve, les pois et les lentilles contenant du porc

Les aliments non autorisés pour les musulmans

D’autres aliments ne peuvent pas être consommés par les musulmans, à savoir :

  • De la viande et de viande préparés avec de l’alcool, des produits de porc ou de graisse végétale animale Boissons : bière, vin, alcool, liqueur
  • Les graisses et les huiles : shortening animal, lard Divers : chocolats / bonbons fabriqués avec de l’alcool ou de l’extrait de vanille pure ou artificielle
  • Desserts à base de gélatine Edulcorants : liqueur de chocolat (à base de l’alcool Plat principal : tous les plats principaux aliments composés préparés avec des aliments et des ingrédients Haram
  • Des alcools et des aliments préparés avec des bonbons de par exemple de l’alcool et des gâteaux qui comprennent l’alcool tels que le gâteau de rhum
  • Les aliments à base d’extrait de vanille pure ou artificielle (vanille est préparé avec de l’alcool)
  • Les aliments contenant du sang et produits sanguins, par exemple boudins Les aliments préparés avec un des éléments suivants : le lactosérum préparé avec l’enzyme non-microbienne de la présure, le raccourcissement des animaux, monoglycérides et de diglycérides à partir d’une source animale, le sodium stéaroyl-lactylate, L-cystéine.

 

 

    Marketing mobile : quelles sont les stratégies gagnantes ?

 

N’importe quelle entreprise peut-elle se lancer dans la commercialisation d’une offre de produits et de services mobiles ?

Répondre à cette question revient à analyser la structure organisationnelle des entreprises et la structure du marché des télécommunications qui ont créé les offres mobiles (Internet).

 

Les acteurs du secteur des télécommunications ont des statuts différents.

Il s’agit souvent d’industriels, d’opérateurs (Paritel, Orange, SFR…), ou d’intégrateurs de services qui souhaitent jouer un rôle important sur la scène locale et nationale.

Les stratégies qu’ils mettent en œuvre visent alors principalement les marchés internationaux.

 

  Convergence fixe-mobile

Les acteurs en présence participent à la convergence (offre tout en 1) mobile en tentant d’investir les différents marchés du secteur des télécommunications et des communications.

 

Les opérateurs sont, dans bien des cas, des filiales des entreprises de télécommunications filaires, qui ont été créées pour investir de nouveaux marchés.

Paritel (opérateur télécom pro) est un joueur majeur des télécommunications en France, et même, dans le monde.

L’analyse des résultats financiers (des opérateurs) et des événements économiques majeurs survenus au cours des dernières années révélera les changements de nom, de mission, les rachats et ventes des sociétés partenaires et concurrentes, sont les principaux indicateurs des stratégies industrielles des acteurs de télécommunications.

 

Par ailleurs, ce cadrage sur l’industrie permettra de déterminer dans quelle mesure les stratégies des opérateurs visent la réalisation d’une convergence économique et technique des systèmes mobiles.

Les Français possèdent l’un des meilleurs systèmes de télécommunication dans le monde.

 

Toutefois, comme les autres pays, au cours des dernières années, la France a subi certains changements sous la pression de facteur d’ordre politique, économique et technique.

Ainsi, la structure des télécommunications françaises, en place depuis presque un siècle, a connu de profonds changements (dans le sens positif) qui ont modifié le paysage de ce secteur d’activité.

 

  La concurrence favorise-t-elle le consommateur ?

 

L’introduction successive de la concurrence dans les télécommunications à la fin des années 2000 a vraisemblablement conduit les opérateurs à jouer la carte de la diversification (plusieurs offres à un prix abordable, bien sûr).

Ce n’est véritablement qu’à partir du milieu des années 2010, avec l’explosion des techniques de numérisation, que la convergence (offre tout en un) est devenue l’un des objectifs stratégiques des entreprises de télécommunications.

Cet objectif n’a cessé d’être renforcé !

 

   Le marché des services de télécommunications en France en 1980 :

C’est dans la foulée de l’introduction de la concurrence sur les installations des services locaux, en 1980, qu’apparaissent les nouvelles dénominations des joueurs de l’industrie.

Les ESLT désignent les entreprises de services locaux titulaires, c’est-à-dire les entreprises ayant bénéficié d’un monopole des services téléphoniques locaux avant l’introduction de la concurrence.

Les EDI désignent les entreprises dotées d’installations qui offrent des services de télécommunications en utilisant leurs propres installations de transmission et de commutation.

Ces fournisseurs offrent des services nationaux d’interurbains, des services provinciaux de télécommunications, des réseaux privés et des réseaux de données.

L’affaire très controversée du moment

 

Une campagne de calomnie ?


L’islamologue et l’universitaire suisse de renommée internationale qui soutient la vision d’un islam ‘‘ éclairé ’’, fait depuis quelques mois objet d’accusations portant atteinte à sa personne et à sa réputation de moralisateur.
Visé par deux plaintes de femmes, l’islamologue suisse Tariq Ramadan, est accusé d’avoir voulu les approcher. Il dénonce ainsi une campagne de calomnie à son encontre.
Le théologien s’est défendu sur sa page Facebook, et a fait part de sa détermination de déposer une nouvelle plainte pour ‘‘ diffamations ’’.

Il se dit être depuis plusieurs jours la cible d’une opération de calomnie qui associe assez limpidement ses adversaires de toujours selon le post partagé le 28 octobre sur sa page officielle du réseau social. L’avocat de l’intellectuel, a récemment saisi le parquet, afin qu’il rectifie les fausses et mauvaises nouvelles qui ne cessent de se répandre sur son client notamment dans la presse médiatique.
Le musulman genevois a été transporté en urgence il y a peu de la prison de Fleury-Mérogis (en Essonne) où il est maintenu en détention à une unité surveillée au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpetrière en banlieue parisienne après avoir vu son état de santé se dégrader considérablement.
L’avocat Emmanuel Marsigny, qui a rejoint il y a quelques semaines l’équipe de défense de l’intellectuel suisse Tariq Ramadan, a demandé par courrier au procureur de la République (de Paris), de mettre au point un communiqué destiné au public pour corriger les informations inexactes et parcellaires relayées par les médias au sujet de son client.
Il souhaite par conséquent, que la justice fasse cesser une campagne de ‘‘ désinformation ’’ non-conforme au respect du droit à la présomption d’innocence.

Il y a tout lieu de se poser des questions et de s’interroger sur la réalité des faits, des témoignages très controversés !


Me Marsigny ajoute que des éléments considérés par la presse comme confirmés ou acquis, ont été en réalité contredits et infirmés par les témoins évoqués par les accusatrices elles-mêmes.
En outre, l’avocat accuse ces dernières d’avoir menti en affirmant qu’elles ne se connaissaient pas avant cette enquête, alors qu’au contraire, assure-t-il, elles étaient réellement en contact bien avant.
‘‘ Quand on demande à l’une d’entre elles de donner des détails sur l’endroit où ont eu lieu les faits, celle-ci décrit un endroit qui n’a tout à fait rien à voir ’’, explique le maître.
La première réaction du musulman suisse, Tariq Ramadan, sur sa page Facebook suite aux récentes accusations ‘‘ non-fondées et mensongères’’, était de dire qu’il était au centre d’une campagne de calomnie engagée par ses ennemis de toujours.

Ces derniers, cherchent à le ramener au plus bas et de détruire l’image et la réputation de l’arabo-musulman intellectuel.
‘‘À ce niveau de l’enquête, on ne peut affirmer la culpabilité du théologien ’’, affirme l’un de ses partisans. Alors qu’une célèbre personnalité de la scène cinématographique polonaise faisant scandale et fuyant la justice est mise à l’honneur, le théologien et père de famille suisse âge de 55 ans, lui, n’a pas droit à la présomption d’innocence et n’est jusqu’à ce jour pas permis de voir ni de téléphoner à ses proches.

   Les opérateurs télécoms accélèrent la réorganisation de leurs boutiques !

 

La réorganisation des opérateurs publics (Orange, Bouygues telecom, Paritel…) dans les pays en mutation a un effet certain sur les employés.

L’expansion sur de nouveaux marchés nécessite de nouvelles compétences et un redéploiement géographique des salariés vers les nouvelles filiales.

 

  Gain de productivité :

 

Pour réaliser les gains de productivité imposés par l’évolution des techniques et développement de la concurrence, elles entreprennent une politique de redéploiement interne de leurs effectifs.

   Secteur des télécommunications : structure du marché et performance

 

Depuis 2017, des centaines de personnes (représentant en moyenne un tiers du total des effectifs des sièges sociaux) y ont changé de fonction, par exemple pour passer d’un poste technique à une fonction commerciale.

 

   Organisation des métiers :

 

L’organisation des métiers y est profondément révisée. Les redéploiements s’effectuent pour moitié au profit des fonctions commerciales, puis, en importance numérique décroissante, vers les fonctions gestion et finances, informatique et management.

La mise en place des filiales a également eu des répercussions sur la distribution des salariés.

Le nombre moyen d’employés a diminué d’environ 4 % et d’environ 3 % à périmètre constant en moyenne, sans tenir compte de la filialisation de certaines activités.

 

    Effectifs :

 

Les effectifs moyens de ces filiales ont en contraste augmenté d’environ 20 %, alors que celui des ententes internationales s’est accru de plus de 52 % en moyenne.

Cette évolution a d’ailleurs représenté un important effort d’adaptation pour certains membres du personnel.

 

Ceux-ci, issus de l’administration des services de Postes et télécommunications, et bien qu’ils aient gardé leur statut de fonctionnaire, se sont progressivement vus entrer dans l’ère du marché, du marketing de la conquête et de la fidélisation des clients.

Les nouvelles réalités auxquelles font face ces organisations ont nécessité le recrutement de nouveaux employés, mais également l’abandon de certains postes et un resserrement d’effectifs dans quelques unes de leurs entités.

Le nombre d’emplois connaît néanmoins une hausse globale de 29 % en moyenne en huit ans.

 

Depuis 2010, un millier de personnes en moyenne ont changé de métier en leur sein.

Les recrutements externes ont été limités aux seuls besoins qui ne pouvaient être satisfaits par des ressources internes.

Leur nouveau statut soulève la question de celui des employés. En effet, de nombreux employés ont été recrutés après les changements de statuts de ces opérateurs publics (Orange, SFR, Paritel…) en tant que salariés de droit privés.

 

Mais, la loi ayant autorisé ces fonctionnaires à conserver un statut correspondant à leur statut d’origine au sein de l’administration des services de Postes et télécommunications, le statut du personnel fonctionnaire est en quelque sorte le principal élément de leur situation qui n’ait pas été profondément modifié en l’espace de quelques années seulement.

Il constitue, de ce fait, un point d’ancrage de la culture des télécoms des économies en mutation qui ne doit pas être ébranlé.

           APN : Nikon D7200

 

Lexique photo : termes liés à l’appareil photo numérique (APN)

    Les termes techniques

– Macro. Ce terme désigne les objectifs (fixes) permettant d’atteindre un rapport de reproduction d’au moins 1:1. En d’autres termes, l’image du sujet projetée sur le capteur est au moins égale à celle de la taille réelle du sujet.

Cela correspond à de vrais rapports de grossissement pour la macrographie.

Attention toutefois, les opticiens indépendants utilisent à tort et à travers le terme “macro”.

Ils proposent en effet une position dite “macro” sur des zooms grand public à des rapports très éloignés des vrais rapports macro, ce qui s’apparente davantage au monde de la photographie rapprochée (proxiphotographie) qu’à celui de la vraie macro.

 

– Asphérique. Désigne des lentilles de forme spéciale capables de réduire les aberrations sphériques et de proposer des images plus contrastées. Elles sont présentes sur la plupart des objectifs modernes.

 

– DO (optique diffringentes). Les objectifs DO possèdent des lentilles spéciales gravées en surface, afin de dévier les rayons lumineux.

Elles permettent de concevoir des formules optiques plus compactes, et par conséquent des téléobjectifs plus légers et maniables.

  L’entretien et le nettoyage de votre appareil (Nikon D7200)

Après chaque utilisation, quelques gestes simples sont recommandés pour assurer un bon entretien matériel.

– Si votre matériel a été soumis à des conditions atmosphériques difficiles, laissez-le sécher dans un endroit chaud et sec, puis essuyez l’extérieur du boîtier et de l’objectif à l’aide d’un chiffon qui ne peluche pas (type chiffon pour essuyer les lunettes).

– Éliminez les poussières extérieures à l’aide d’un pinceau soufflant.

– Si vous avez procédé à des changements d’objectifs en milieu extérieur, soufflez l’intérieur de la chambre reflex à l’aide d’une poire.

Ne passez jamais le pinceau à l’intérieur de la chambre reflex, il pourrait laisser des poils qui iraient se coller sur le capteur ou dans le mécanisme de basculement du miroir.

 

 

Enfin, si vous observez des poussières qui se sont collées sur votre capteur et ne peuvent pas être nettoyées par le système de nettoyage intégré à votre reflex, vous devrez peut-être procéder à un nettoyage manuel du capteur. Si vous souhaitez procéder vous-même l’opération, il vous faudra vous munir de l’un des deux systèmes suivants :

 

– À sec (pour les petites poussières sèches). Le système se présente sous la forme d’un système d’aspirateur relié à une bombe aérosol. N’utilisez jamais de bombes qui propulsent de l’air vers le capteur, mais toujours un système permettant d’aspirer de l’air (et les poussières).

 

– Humide (pour les poussières grasses et collantes). Le système est ici composé de bâtonnets munis d’une lingette humidifiée avec un produit spécial, que l’on applique directement sur le capteur. C’est une opération délicate qui nécessite dextérité et méthodologie.

Toutefois, étant donné que cette opération n’est pas très fréquente (une à deux fois par an pour les très gros utilisateurs de leur matériel), je vous conseillerais de confier cette opération à un professionnel. De nombreux centres techniques spécialisés s’acquitteront parfaitement de cette tâche pour une somme tout à fait modique !

  Découvrez les possibilités incroyables de “Nikon D7200”, le reflex Nikon le plus intelligent !

Nikon est un nouveau reflex haut de gamme bénéficiant des toutes dernières technologies et destinés aux exigeants, amateurs et aux pros.

Construit autour d’un capteur plein format aux qualités incroyables même en très basse lumière, le Nikon D7200 propose tous les raffinement en matière d’exposition, d’autofocus, et même de traitement de l’image (pour avoir plus de détails sur les caractéristiques de cet APN reflex, consultez “on a testé pour vous”).

 

Toutes les technologies nécessitent un apprentissage précis et clair, afin de bien comprendre chaque fonction et pouvoir optimiser leur utilisation et la qualité des images qui en découlent.

Afin de vous aider à bien comprendre les bases de la connaissance des reflex numériques, le guide d’achats “OTPV” (https://onatestepourvous.fr/guide-dachats) vous décrit précisément chacune des fonctions et options de paramétrage de votre appareil.

Concilier originalité et budget maîtrisé

 

 

 

Produits High-tech… Pas facile de choisir !

À l’ère des technologies et du digital, la concurrence devient de plus en plus rude entre les grandes multinationales et fabricants des produits électroniques (ordinateurs, smartphones, logiciels, montres connectées…) tels que Apple appelé encore « la firme à la pomme » ou le sud-coréen Samsung qui sont leaders dans le domaine.

Afin de préserver leur place sur le marché, les idées novatrices ne manquent pas chez ces dieux du métier qui n’hésitent pas à sortir leurs dernières versions high-tech et à faire de nouvelles expositions chaque année. Ces derniers visent surtout à jouer sur le design, la performance ou encore la qualité d’image et de son de leurs appareils pour qu’ils soient plus attractifs, plus puissants, plus commodes mais surtout plus connectés que jamais !

Face à cette rivalité concurrentielle, les adeptes de ces outils (devenant de plus en plus accros à leurs gadgets), peinent à choisir devant une large palette de produits. D’où viennent les sites comparateurs qui font office d’experts en nouvelles technologies, et qui offrent les dernières actualités, les derniers tests et classements des produits high-tech à fin d’aider et d’orienter au mieux les consommateurs vers le bon choix.

 

De ces sites, on peut citer les meilleurs d’un point de vue facilité d’utilisation et fiabilité comme

« On a testé pour vous », « 01net », « clubic »…

 

 

Testées et approuvées ! Des idées cadeaux pour la saint valentin.

 

Elle approche ! La saint valentin est la fête des amoureux, c’est la meilleure occasion pour prouver ses sentiments et faire plaisir à son ou sa chérie.

Plus que quelques jours pour se décider sur le cadeau qui dessinera le sourire sur le visage de votre partenaire. a chacun sa méthode pour partager sa flamme, des idées les plus romantiques aux idées les plus folles grâce au site « on a testé pour vous » on a pu dénicher pour vous les cadeaux high-tech tendances de l’année 2018 pour se démarquer et être à la pointe de l’originalité. C’est un site de référence sur l’actualité des nouvelles technologies et également du digital, sur lequel vous pouvez trouver beaucoup de guides d’achats et d’avis, les conseils sur comment Optimiser le son de ses écouteurs intra-auriculaires

 

Les écouteurs wraps

Finis le temps passé à dénouer ou à chercher pendant des heures ses écouteurs égarés, aujourd’hui il existe une version à portée de main c’est des écouteurs wraps qui se portent autour du poignet, c’est un accessoire très pratique, disponible en trois modèles ; la version classique et qui existe en six coloris, la version avec miro intégré, on parle de wraps Talk ou en version wraps naturel fabriqués à base de perles de bois  pour un style plus ethnique.

Le prix de ce gadget reste très raisonnable ne dépassant pas la vingtaine d’euros.

 

Le bijou connecté

Substituez votre smartphone avec le nouveau bijou connecté, le Lowly est un bracelet avec ceinture en cuir interchangeable et un médaillon en inox et matériaux nobles, il vous informera lors d’un appel entrant et pourra même se synchroniser avec votre smartphone afin de vous rappeler de vos rendez-vous, dates importantes ou tout simplement de vous réveiller tout en douceur.

Le prix de ce bijou est aux alentours des 30 euros.

Chargeur en guise de portefeuilles

Souvent, les smartphones se vident rapidement de leur batterie, on a trouvé pour vous un bon plan pratique afin d’avoir toujours sur soi un moyen de recharger votre téléphone. Le portefeuille contenant un système de charge par induction sous les coutures, vous y déposer au-dessus votre portable et il va se recharger. Ce modèle est disponible pour les deux types de smartphones Apple ou Android et est vendu au tour des 199 euros.

 

La Meural Canvas

Pour les amoureux de la peinture ou tout simplement des collectionneurs de photos, on vous propose la toile numérique de 27 pouces capable de stocker jusqu’à 8Go de mémoire et offrant 20000 œuvres de grands peintres. Décorez votre intérieur avec cette toile high-tech avec moins de 600 euros !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un bar à vin complètement bio

Un nouveau concept qui suit la nouvelle tendance des français, le bar qui ne sert que des vin bio à récemment ouvert ses portes à Reims. Le patron, respectant l’environnement, a intégré dans son bar, toute sa philosophie, tout y est récup et bio, avec une consommation zéro déchet, avec un nom aussi amusant que provocateur « Ma bouteille s’appelle reviens ».

 

Tout un nouveau concept

Au décor rétro aux allures d’épicerie d’autrefois, le bar propose des bouteilles de vin qui sont 100 % biologiques et naturels, et très souvent proposées en vrac. Le gérant des lieux, Dominiques Bunel, à installé dans son camion destiné à sa tourner sur le marché, un système très pratique permettant de verser à la tireuse 11 différents types de vins.

Ce qui est magnifique, c’est que les clients peuvent déguster les vins avant de les consommer ou avant d’acheter une bouteille en verre. Ce qui est trop particulier dans ce bar, c’est que chaque bouteille est consignée à 1.50 euros.

« En effet, pour chaque bouteille consignée, le bar réalise une réduction de 75 % sur l’effet environnemental par rapport à une bouteille qui sera refondu une deuxième fois » déclare le dirigeant du négoce et spécialiste en vin Haut de gamme Raphaël Michel. Une démarche qui très apprécier par le maire de Reims. En effet, le propriétaire déclare « ce concept à un intérêt majeur de réintroduire cette pratique qu’on a connue quand on était jeune »

Parmi les bouteilles de vin bio proposées par le bar, on ne trouve pas de grandes appellations, mais plutôt des vins issus de terroirs français comme le vin rouge Haut-Marnais.

 

Avis des vignerons

Les vignerons bio qui collaborent avec le bar « Ma bouteille s’appelle reviens », trouvent que c’est une magnifique façon de promouvoir leur travail surtout qu’ils produisent de petites quantités de raisins. « Nous sommes engagés dans la culture bio depuis 2009. Certes, nous ne réalisons pas de rendement très élevé, mais être présent dans un bar où l’on sert essentiellement du vin bio, c’est pour nous quelque chose de magnifique » déclare Pierre Pelletier vigneron dans la région  Coiffy-le-Haut.
En effet, les bars et cavistes qui ne servent que des produits 100 % bio restent très rares. Les prix des bouteilles de vin en verre qui sont consignées sont entre 8 à 11 euros. Mais reste quand même à convaincre les Rémois, pour que ce bar ait de nouvelle clientèle.

« Produire bio tout le monde est pour, mais faut-il le consommer aussi pour encourager ces vignerons » déclare le propriétaire du négoce en vin et spécialiste vinicole  Raphaël Michel.


L’équilibre alimentaire chez les adultes

 

 Particularités reliées à l’adolescent :

L’adolescence est une période critique, car c’est à cette étape que se créent bon nombre d’habitudes alimentaires qu’on conservera toute sa vie et c’est également une période de croissance intense.

Par conséquent, la collecte des données et l’analyse de l’apport nutritionnel sont très importants.

Selon une récente étude, réalisée par Filiassur assurance, la prévalence de l’obésité chez les jeunes a plus que doublé entre 1998 et 2018.

Malgré cela, la consommation de lait a diminué de 36 % comparativement aux années précédentes.

De plus, la consommation de cinq portions quotidiennes de fruits et de légumes n’est pas respectée.

Les adolescents sont particulièrement exposés au risque de malnutrition, car leur apport en fer, en folate et en calcium est inférieur aux taux recommandés.

Selon un conseiller de Filiassur assurance, les autres troubles de l’alimentation, comme l’anorexie et la boulimie, ont des meilleures chances de guérison s’ils sont décelés dès l’adolescence.

  Particularités reliées à la personne âgée :

On estime que la proportion de personnes âgées souffrant de malnutrition est comprise entre 5 et 10 % pour celles qui vivent dans la communauté et entre 30 et 60 % pour celles qui vivent à la maison ou dans des maisons d’accueil.

Les personnes âgées souffrant de malnutrition ont tendance à séjourner plus longtemps à l’hôpital que celles qui sont bien alimentées.

De plus, elles risquent davantage de présenter des complications coûteuses.

Divers facteurs peuvent entraîner un apport alimentaire déficient : changements psychologiques dans le système gastro-intestinal, facteurs sociologiques et économiques, interactions médicamenteuses, affections diverses, consommation excessive d’alcool ou autre toxicomanie, mauvaise dentition ou dents manquantes.

Ces facteurs amènent fréquemment la malnutrition, et cette dernière peut à son tour être une cause de maladie et de fragilité.

Lorsqu’on donne des soins aux personnes âgées, que ce soit en milieu hospitalier, à domicile, en clinique externe ou dans les services de soins de longue durée, il est important d’évaluer les facteurs de risque et de déceler les personnes susceptibles de souffrir de malnutrition.

De nombreuses personnes âgées consomment, quelquefois à tort, des quantités excessives de médicament.

Le nombre d’effets nocifs augmente proportionnellement au nombre de médicaments sur ordonnance et en vente libre pris par la personne.

Les modifications physiologiques et physiopathologiques liées au vieillissement peuvent altérer le métabolisme et l’excrétion de nombreux médicaments.

Par conséquent, ceux-ci peuvent modifier l’apport alimentaire en raison de leurs effets secondaires, notamment nausées, vomissements, anorexie ou altérations de la conscience.

Ils peuvent également altérer le métabolisme des éléments nutritifs en entraînant des changements dans leur distribution, leur utilisation et leur stockage.

Les troubles touchant une partie quelconque du système gastro-intestinal peuvent bouleverser les besoins nutritionnels et l’état de santé des personnes de tous les âges.

Toutefois, ils sont susceptibles d’affecter rapidement et plus fréquemment les personnes âgées.

Activité physique et santé

 

 Comment préserver sa santé ?

L’activité physique (ou le sport) est la meilleure solution pour avoir une bonne hygiène de vie.

Elle renforce le squelette, améliore les fonctions cardiaques, développe la musculature et aide surtout à se relaxer.

Le sport contribue à prévenir de nombreuses maladies comme l’obésité, le diabète, le cancer, …

 Comment avoir une bonne qualité de vie ?

Pour avoir une vie plus saine, il faut bien s’alimenter, avoir une bonne hygiène corporelle, pratiquer la relaxation, dormir suffisamment, faire de l’exercice, mais surtout, éviter le tabac et l’alcool.

   Le rôle de l’activité physique :

Le sport contribue au développement du capital osseux (il ralentit la perte de densité des os, due au vieillissement).

Il donne de la résistance face à la fatigue, il aide à être plus relaxe et permet d’avoir un sommeil plus réparateur.

L’activité physique renforce les capacités cardiaques et respiratoires, elle réduit également l’anxiété et la dépression.

Le sport accroît la force musculaire, développe la souplesse et la bonne coordination.

L’activité physique joue un rôle important dans la prévention des maladies.

Elle diminue les risques des tumeurs cancéreuses, prévient l’apparition du diabète (surtout chez les personnes à haut risque), elle augmente la résistance osseuse, et réduit le risque de surpoids.

 

 Pourquoi grossit-on ?

La consommation d’alcool, l’arrêt du tabac, le manque d’activité physique et sportive, la période de ménopause, et l’alimentation déséquilibrée sont les raisons qui favorisent la prise de poids.

Quels sont les risques liés au surpoids ?

L’obésité participe à diminuer la qualité de vie.

C’est pourquoi, il est important de s’en occuper.

Le surpoids développe les maladies cardiovasculaires, comme un infarctus du myocarde, une hypertension artérielle, angine de poitrine, et un accident vasculaire cérébral.

Les personnes obèses souffrent généralement de diabète gras, cancer du sein (surtout après la ménopause), cancer du côlon, des douleurs dans le bas du dos, d’arthrose à la hanche et aux genoux, et d’apnées du sommeil.

  Apnée du sommeil : traitement

Le premier traitement de l’apnée du sommeil est le suivi de mesures hygiéno-diététiques.

Ces mesures consistent à supprimer les anxiolytiques, le tabac, l’alcool, perdre du poids, et surtout modifier votre position en dormant.

Le traitement par ventilation nocturne : c’est le fait, d’utiliser un appareil pendant la nuit, qui envoie l’air dans les voies respiratoires.

Ce type de traitement, prévient la survenue de l’apnée et évite le blocage de l’inspiration.

En cas d’apnée sévère, ce traitement permet d’obtenir d’excellents résultats.

En France, le traitement par ventilation nocturne coûte un peu cher.

Avec Filiassur assurance, ce traitement est remboursable au même titre qu’un médicament.

En plus, la prise en charge est renouvelée chaque année.

Le traitement par orthèse d’avancée mandibulaire : c’est le fait d’utiliser des appareils pour augmenter l’espace compris entre la base de la langue et le pharynx.

La prise en charge de ce traitement est assurée par Filiassur (elle rembourse également le renouvellement).

Le partenaire de GeneraliFiliassur” vous accompagne tout au long de votre vie, pour le meilleur et le pire !

 

Droit de vote aux États-Unis

 

 

  “Getting the vote out” :

“Les swings voters (qui ont peu de constance d’une élection à l’autre), c’est-à-dire, les indécis qui n’ont pas d’affiliation particulière jouent un rôle considérable dans les élections présidentielles contemporaines.

Particulièrement sensibles aux facteurs exogènes, les “swings voters” constituent bien souvent le  cœur de cette marge d’erreur qu’évoquent les sondeurs : 10 % de la population, aujourd’hui est susceptible de “faire” l’élection.

À ce titre, celle de Ronald Reagan (40e président des États-Unis) a été l’occasion de montrer cet effet de balancier au sein de l’électorat : une grande part de son succès en 1980 a été attribuée aux “Reagan Democrats”, ces électeurs démocrates qui ont massivement basculé du côté républicain.

C’est une dimension que les équipes des candidats prennent en compte.

“Getting the vote out”, littéralement aller chercher les votes, est le mot d’ordre des veilles de scrutin.

Il s’agit d’encourager l’inscription sur les listes électorales, de lutter contre l’abstention, et cela constitue maintenant un des éléments clés de la stratégie de campagne électorale.

Chaque équipe de campagne effectue un véritable marathon, constitué d’appels téléphoniques, d’envois postaux, de porte-à-porte, auxquels s’ajoute, le cas échéant, la mise sur pied de moyens de transport vers le bureau de vote.

Selon les directeurs de campagne, les 72 dernières heures sont déterminantes.

C’est ainsi qu’en 1988, les républicains se sont appuyés sur des sondages téléphoniques pour définir la tendance politique des électeurs, et ensuite, envoyer des lettres personnalisées ciblant des profils prédéterminés.

À l’inverse, les démocrates, qui ne disposaient pas de ce type de donnée, ont envoyé massivement des prospectus généraux non ciblés.

Or, les envois ciblés ont un retour considérable, notamment, dans les classes sociales à bas revenus.

Il reste qu’en ce sens, les deux grands Partis ont un atout réel par rapport à un parti tiers : ils disposent de la structure nécessaire pour “aller chercher le vote”.

  Le scrutin :

Jusqu’en 1956, le Maine a fait “dissidence” en organisant son élection en septembre.

Il s’est finalement aligné sur les autres, lors des élections de 1960 : désormais, le vote populaire a lieu le mardi suivant le premier lundi de novembre.

Le jour de l’élection, il y a 51 scrutins : un part État, et un dans le District of Columbia, dont l’organisation incombe aux États fédérés.

 

 

  L’organisation du scrutin :

Les Partis politiques sont très décentralisés : ainsi, tant le Parti républicain que le Parti démocrate ne sont que des confédérations (au demeurant assez distendues) des partis de chaque État.

À tel point que l’on a pu parler le “fifty american party system”.

Et, au sein de chaque État, le principe de décentralisation s’applique aux comtés qui ont eux-mêmes une autonomie organisationnelle.

Le droit constitutionnel américain impose aux États d’organiser l’élection des grands électeurs.

Toutefois, les modalités de l’élection leur appartiennent totalement, et c’est là que le bât blesse.

En effet, la combinaison de la décentralisation et de l’autonomie fiscale implique que les comtés peuvent choisir de se doter (ou non) de machines de vote (et de décompte de votes) adéquates (ou pas).

Devant le coût d’organisation des élections, le fort taux d’abstention et le grand nombre de fonctions électives, les États tendent à concentrer différents scrutins.

C’est ainsi que l’on désigne bien souvent le même jour, en plus des grands électeurs, des fonctionnaires, des shérifs, des perspecteurs, des gouverneurs, des représentants, des sénateurs, tout en répondant à des référendums…

C’est pour cela que les bulletins deviennent parfois complexes et c’est là à l’origine de l’imbroglio de l’élection présidentielle de 2000, affirme “Audrey Crespo-Mara”.

Si les machines de vote sont apparues à un moment donné comme la panacée, elles ne permettent pas nécessairement de limiter la fraude.

Par exemple, en 1978, un référendum à Philadelphie a donné lieu à des fraudes considérables, par trucage des machines.

Et même non truquées, les machines de vote ont une marge d’erreur qui va de 0,5 à 4 %”, article de la journaliste-présentatrice française, “Audrey Crespo-Mara”.